Techniques
Galerie
Expositions
CV
Contact
Liens

 

La terre sigillée est une technique ancienne déjà utilisée par les Grecs et les Romains pour leurs poteries.

C'est un engobe composé des plus fines particules de l’argile que l’on récupère en faisant une décantation, eau, terre, défloculant.
Après façonnage et séchage des pièces, on passe cette solution par couches successives (entre 3 et 7) avec un polissage entre chaque couche avant la 1ère cuisson qu'on appelle "le biscuitage ".
La seconde cuisson, dite "enfumage" se fait soit à l’étouffé dans un bidon rempli de copeaux, soit en gazette, récipient installé dans le four à gaz, dans lequel on dépose la ou les pièces sur un lit de sciure. Ce sont la température, les flammes, l’oxygène ou le manque d’oxygène, le carbone, les sels minéraux et le choc thermique qui, laissant des empreintes indélébiles, font ainsi de chaque pièce une oeuvre unique.
Contrairement à une pièce émaillée, la surface des pièces sigillées pouvant se révéler fragile, il conviendra de les manipuler avec délicatesse.
Un entretien à la cire assurera la pérennité de leur éclat.

Cuisson Raku Terres Sigillées Enfumées